Actualité nationale

Les Assemblées de Dieu en questions

[et_pb_section admin_label=”section”][et_pb_row admin_label=”row”][et_pb_column type=”4_4″][et_pb_text admin_label=”Texte – Les Assemblées de Dieu en questions” background_layout=”light” text_orientation=”left” use_border_color=”off” border_color=”#ffffff” border_style=”solid”]

Alors que le 89è Congrès National des ADD de France va avoir lieu à Montluçon du 22 au 25 mars, Christian Blanc, président de l’Union Nationale des Assemblées de Dieu (FNADF) et Daniel Pottier, président de la Fédération Nationale des Assemblées de Dieu (UNADF) ont accepté de répondre à nos questions.

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Christian Blanc : « J’ai 63 ans, Je suis pasteur depuis 38 ans et j’habite en Ariège. Avec mon épouse Graziella, nous avons 3 enfants et nous sommes les grands-parents de 4 petits enfants. J’enseigne également l’herméneutique à l’ITB »

Daniel Pottier : « J’ai 52 ans, je suis le pasteur principal de l’ADD de la métropole lilloise, une église qui rassemble un millier de personnes. Avec mon épouse Patricia, nous avons 3 enfants et nous sommes les futurs grands-parents d’un premier petit fils.

Pourquoi deux présidents ?

Christian Blanc : « l’ensemble du mouvement des assemblées de Dieu est composé d’églises et de pôles d’actions (oeuvres). Les églises, associations cultuelles, ont été regroupées en une Union : l’UNADF. L’UNADF est l’ensemble des Assemblées de Dieu de France. La FNADF regroupe l’UNADF et l’ensemble des pôles (ou oeuvres), ainsi, ces dernières font partie intégrante des ADD. La FNADF et l’UNADF ont chacune leur président. Mais Daniel et moi, nous travaillons ensemble avec le bureau national (C’est-à-dire avec le secrétaire Laurent Boshi, et le trésorier, Jean Luc Zolesio).»

Comment êtes-vous arrivés à ce poste ?

« nous avons été élus pour un mandat de 5 ans. Lorsque le mandat arrive à sa fin, les régions pastorales proposent des candidats et le Congrès national choisit »

Des présidents, un bureau national, un conseil d’administration, un congrès : tout cela paraît bien compliqué : comment se prennent les décisions dans les Assemblées de Dieu ?

Daniel Pottier : « pour comprendre, il faut se référer au fonctionnement général des associations.

  • Les membres sont les églises, les pasteurs, les régions pastorales et les pôles d’activités (les oeuvres). C’est de là que sont générées la plupart des questions et des problématiques.
  • Le Conseil d’administration est composé des présidents des régions pastorales et des présidents des pôles.
  • Un bureau national composé des deux présidents, du secrétaire national et du trésorier, élargi à deux secrétaires et deux présidents pour le Nord et pour le Sud, travaille à la coordination de l’ensemble. Les dossiers en cours sont traités aux différents niveaux et les décisions sont prises par votes »
  • L’Assemblée générale des la FNADF et de l’UNADF ont lieu au Congrès de Mars (Montluçon)
Les votes se faisant dans les rencontres de pasteurs, ne craignez-vous pas de vous éloigner de la « base » ?

Christian Blanc : « c’est en effet un risque. Actuellement, nous réfléchissons pour savoir de quelle manière les conseils d’administration des églises pourraient davantage prendre part aux réflexions »

Comment les Conseils d’administration des églises peuvent-ils s’exprimer, lorsque les votes ont des incidences financières ?

Daniel Pottier : « Chaque année, l’ensemble des votes est mis à la disposition des pasteurs environ un mois avant le congrès. C’est un document assez volumineux, mais très complet. Cela laisse la possibilité au pasteur d’organiser un échange avec son conseil d’administration. Certaines régions organisent une journée spéciale pour tous les CA d’églises. Des questions peuvent alors remonter vers les responsables concernés. Le pasteur devrait normalement pouvoir voter en connaissant la tendance de son CA. »

Beaucoup de chrétiens se posent des questions au sujet du CNEF : ne risque-t-on pas de perdre notre identité ?

Christian Blanc : « En tant que vice-président du CNEF, je peux témoigner du respect du CNEF pour chacune des unions qui le composent, non seulement en ce qui concerne leur identité, mais aussi leurs habitudes de fonctionne-ment, leurs cultures. Il ne faut pas craindre non plus de dérives d’ordre éthique ou théologique, comme on a pu en voir dernièrement à propos du mariage pour tous, car le CNEF s’appuie sur une déclaration de foi, ce qui n’est pas le cas pour la fédération protestante de France. Toutes les unions membres du CNEF sont évangéliques et partagent les mêmes valeurs doctrinales. Peut-être que dans un prochain numéro d’ADD News, nous ferons plus ample connaissance avec le CNEF ! »

Une particularité des Assemblées de Dieu de France est cet ensemble des pôles. Comment fonctionnent-ils ?

Daniel Pottier : « Les pôles représentent des coeurs de mission bien spécifiques. Ils sont animés par des structures associatives. Les assemblées de Dieu ou en tout 10 pôles animés par 14 organismes. Ce sont ces organismes qui nous sont présentés dans les pages qui suivent. Ils sont dirigés par un conseil d’administration. Souvent, ils ont recruté un permanent, appelé coordinateur ou directeur, pour mettre en place les décisions et les projets. »

Qui les finance ?

Daniel Pottier : « Les assemblées générales se déroulent dans le cadre du congrès national. C’est là que les budgets sont présentés au vote. Ces budgets indiquent de quelle manière les églises vont participer au soutien des pôles. Normalement le pasteur est amené à informer son CA des décisions qui ont été prises lors du congrès afin de les mettre en application. »

Les Assemblées de Dieu de France sont le premier mouvement évangélique national : comment sont formés les pasteurs ?

Christian Blanc : « Lorsque quelqu’un ressent un appel particulier, et que sa vie et son témoignage correspondent aux critères bibliques, il commence un stage « probatoire » au cours duquel il lui sera demandé de rédiger un dossier doctrinal. Lorsque celui-ci sera validé par une commission d’examinateurs, le candidat commencera un stage d’une durée de 3 années. Si celui-ci est concluant, son ministère sera reconnu. C’est l’aptitude à exercer le ministère (AEM). Un second stage le formera à la présidence d’église. C’est l’aptitude à la présidence d’église (APE) »

De quelle manière s’effectuent les mutations ?

Christian Blanc : « La procédure n’est pas tout à fait la même dans le Sud que dans le Nord. Dans le Nord, le pasteur qui souhaite se diriger vers une nouvelle église cherche son successeur et en informe les collègues de sa région. Dans le Sud, en décembre, les régions prennent connaissance des éventuelles mutations et l’ensemble de ces informations est communiquée à tous les pasteurs. Les contacts commencent alors à s’établir. Les mutations sont validées lors de la journée du Congrès où les pasteurs travaillent en région Sud et en région Nord. »

Que pouvez vous dire à ce propos ?

Daniel Pottier : « la question des mutations est délicate. Elle est examinée avec le plus grand soin. Malheureuse-ment, le manque de pasteur se fait ressentir et il arrive régulièrement que des postes soient pourvus de manière provisoire » Il faut que des jeunes se lèvent pour répondre à l’appel de Dieu ! »

Et pour conclure :

Daniel Pottier : « Je suis convaincu que notre mouvement a encore de beaux jours devant lui. Il a certainement be-soin d’évoluer dans certains domaines, mais il reste un instrument puissant entre les mains du Seigneur pour faire connaître le message libérateur de l’Evangile. Je suis impatient d’entrer dans les bénédictions qu’Il a préparées pour son peuple ! »

Christian Blanc : « En devenant plus grand, plus complexe, nous avons pris conscience, ces dernières années, de la nécessité d’une évolution. Elle doit se faire d’une part, dans le sens d’un désir encore plus affirmé de sauver des âmes et d’implanter des églises et d’autre part dans le sens d’une meilleure communication et d’une meilleure implication de chacun dans les grands thèmes de réflexion. Tout cela est réellement exaltant !»

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]