Depuis le mois de Février, sur les réseaux sociaux, le “Défi Bible Impact” fait parler de lui. L’objectif est simple : répandre l’Evangile dans toute la France.

Nous avons souhaité connaître les motivations qui ont poussé Alain Mustacchi et son équipe à mener un tel projet.

Vison M2 : Pouvez-vous nous expliquer l’idée “Bible Impact” en quelques mots ?

Alain Mustacchi : L’idée du défi Bible Impact est de bloquer une date et un créneau horaire de 2h, et de lancer un défi à tous les jeunes (et moins jeunes) chrétiens de France (et d’ailleurs) : distribuer 10 évangiles en 2 heures … en partant dans les rues de sa ville/son village deux par deux… Offrir en évangélisant, en témoignant… ou pour les plus timides, offrir simplement la Bible en mode « distribution massive ».

Un des aspects de cette action est qu’elle permet aux chrétiens de toute la France de travailler ENSEMBLE, en même temps.

Il est également important de comprendre qu’aucune logistique, ni organisation complexe n’est nécessaire, c’est de l’évangélisation “low-cost” (peu-coûteuse) : seul le coût des Evangiles est nécessaire. Chaque Eglise prépare son événement de manière autonome.

Aucune demande d’autorisation n’est nécessaire car le maître-mot est « discrétion »

M2 : Comment vous est venu l’idée de “Bible Impact” ?

AM : Je me rendais à l’école pour déposer mes enfants, et je me suis retrouvé face à une affiche immense qui faisait l’apologie du péché… Puis j’ai réalisé une chose, c’est que cette affiche était sur des milliers d’arrêts de bus, de panneaux publicitaires à travers tout cela France…

Je me suis dit alors : « Et si nous aussi, on faisait une opération médiatique coup de poing, mais pour la Parole de Dieu ? »

Le moyen le plus simple qui me vint à l’esprit, fut d’utiliser la puissance des réseaux sociaux pour répandre la Parole de Dieu…

M2 : Avez-vous une idée du nombre de participants et par extension du nombre de Bibles distribuées ?

Le bilan sera fait au lendemain du 20 Mai, il ne sera qu’approximatif, mais déjà nous pouvons dire que dans 80 villes, le défi sera relevé par des particuliers, des groupes de jeunes, ou des Eglises…. Nous savons que d’autres pays commencent à s’intéresser au projet et y participeront le 20 Mai…

M2 : Comment l’idée “Bible Impact” peut-elle être réutilisée pour celles et ceux qui auraient manqué le rendez-vous ?

En nous rejoignant lors des prochaines dates… Il y aura à peu près 3 dates par an….

Restez connectés !

Vidéo les 4 points

#BibleImpact