Le Gobus : un concept d’évangélisation efficace

Lors du dernier congrès, une mini campagne d’évangélisation a permis  de faire découvrir le message de l’Évangile à 140 montluçonnais. Comment ?

Des invitations ont été distribuées dans la région. Le but ? Offrir un « kit de la bonne nouvelle ». Celui ci contenait une Bible, un DVD « Jésus » offert par Agape France, et divers supports. Les personnes intéressées étaient invitées à se rendre au GoBus où elles étaient accueillies. Le GoBus avec son responsable, s’est en effet déplacé pour l’occasion. D’habitude, vous le rencontrerez plutôt dans les Pyrénées Orientales, car il est une activité de l’église de Perpignan. La recette ? Prenez un minibus, transformez le un peu et allez vous garer là où vous voulez entrer en contact avec la population… Mais pour en savoir plus, nous vous invitons à contacter le pasteur de l’ADD de Perpignan, Didier Santana. Il vous expliquera en quoi cela consiste et vous accompagnera dans vos démarches si vous souhaitez vous lancer dans ce mode d’évangélisation très efficace.

La vision M²

 htttp://www.vision-m2.fr

En quoi consiste la vision M²?

M² n’est pas un projet : c’est une vision.

Celle d’un mouvement de multiplication. Multiplier les églises, les ouvriers, les disciples, les chrétiens. De grandes choses ont été faites dans le passé et le Seigneur s’est manifesté. Aujourd’hui, avec M², les Assemblées de Dieu réaffirment leur détermination et leur désir de relever ce défi ensemble.

 

Les 5 priorités de M²

-1- Informer, ou inspirer

Un livret M² a été réalisé. Il a été abondamment distribué dans les églises et est téléchargeable. Le site M² (vision-m2.fr) contient toutes les informations ainsi que divers documents. Des communications sont faites dans les régions pastorales, dans les églises, par l’intermédiaire des coordinateurs régionaux ou nationaux.

-2- Prier : Le séminaire national pastoral d’octobre est un temps fort pour les pasteurs, Les rencontres de jeûne et prière national de janvier sont ouverts non seulement aux pasteurs, mais aussi à tous ceux qui sont engagés dans un service de leur église. Le défi mensuel de prière invite à prier 5 à 10 minutes quotidiennement au moyen d’une Newsletter. 2017 a inauguré la semaine nationale de prière M² (12 au 19 mars) et des actions de prière seront mises en place dans les régions, dans les églises.

-3- Former : (seconde phase) Après la période de découverte de la vision, des actions seront proposes pour fortifier les chrétiens, les responsables et les préparer à la multiplication : séminaires régionaux, locaux, en ligne, etc.

-4- Equiper : création d’une ressources et d’outils.

-5- Mesurer : (se réjouir) Il est indispensable de pouvoir mesurer l’impact de M² sur l’implantation de nouvelles églises, sur la formation de nouveaux ouvriers et sur l’augmentation du nombre de chrétiens. Cela implique un travail de statistiques le plus précis possible. Des objectifs seront proposés sur une période de 10 ans.

 

L’organisation de M²

Un comité national M² a été créé et travaille sous la conduite d’un coordinateur national M².  Il s’agit de Yann ANTOINE, Pasteur à Saint Germain en Laye (78). Le coordinateur M² travaille en étroite collaboration avec le coordinateur national, nommé il y a un an.

Dans chacune des 12 régions, un coordinateur régional M² anime un comité au sein de la pastorale.

Le comité national et les coordinateurs régionaux se réunissent 2 fois par an. Pendant ces rencontres, une grande partie du temps est consacrée à la prière et à l’enseignement. Un ministère ayant l’expérience de la multiplication est souvent l’orateur de ces sessions. C’est là aussi que se préparent les futures actions stratégiques de M².

 

Lequel de ces symboles bien connus fait le plus penser à la manière d’agir du Seigneur ? A quoi vous font penser les autres ?

  • Multiplication des brebis : “Les troupeaux remontent de l’abreuvoir et les brebis portent des jumeaux : aucune n’est stérileCantique 6-6
  • Multiplication des troupeaux : “Nos troupeaux se multiplient par milliers, par dix milliers, Heureux le peuple pour qui il en est ainsi! Heureux le peuple dont l’Eternel est le Dieu !” Psaume 144-13
  • Multiplication des serviteurs : Au temps de Jérémie, Jérusalem était entourée des armées des armées de Nebucadnetsar…C’était un temps de crise. “Je les multiplierai, ils ne diminueront point, je les honorerai et ils ne seront pas méprisés.” Jérémie 30-20
  • Multiplication des miracles : “Je multiplierai mes miracles” Exode 7-3

Les puissances démoniaques sont sur nos villes, sur les autorités de nos villes. De la même manière que les ténèbres ne peuvent résister à la plus petite des lumières.

Le Seigneur prend plaisir à faire du bien et à multiplier son people !

Extrait Jeûne et prière Sud 2017, par Jean Cizeron

Réagissez à cet article :

 

 

 

 

Rencontre avec le pasteur Daniel Perlinski, nouveau président de la FNADF

Daniel et Sylvette PERLINSKI

Lors du 90ème Congrès national, en mars dernier, un nouveau président a été élu à la tête de la Fédération nationale des Assemblées de Dieu de France. Nous l’avons rencontré pour lui poser quelques questions afin de faire sa connaissance.

Bonjour Monsieur Perlinski,

Vous êtes le nouveau président de la Fédération Nationale des ADD, la FNADF.

Comment vivez-vous cela ?

Comme un honneur, mais aussi une grande responsabilité qui m’est confiée, et pour honorer cette confiance qui m’est accordée, je compte sur la grâce de Dieu et le soutien de chacun dans la prière.

Pouvez vous nous rappeler ce qu’est la FNADF ?

C’est la structure qui rassemble les églises et les départements des Assemblées de Dieu. La Fédération Nationale des Eglises et Oeuvres des Assemblées  de Dieu de France est une association culturelle , établie selon les lois du 1er juillet 1901, qui regroupe 296 associations cultuelles, 7 associations culturelles et 16 oeuvres.

Profitons en pour rappeler aussi ce qu’est l’UNADF et qui est son président…

L’UNADF regroupe toutes les églises qui composent les ADD. L’Union Nationale des Assemblées de Dieu de France est une association cultuelle  établie selon les lois de 1905 et 1907, elle a pour but la représentation, la défense des intérêts  et de buts sociaux ou évangéliques pousuivis par ses associations adhérentes. Son président  est le pasteur Christian Blanc, qui vient d’être réélu pour un second mandat.

Cette élection est-elle une surprise pour vous, ou y avez-vous été préparé ?

Réponse de normand, oui et non.

Le pasteur Daniel Pottier venait d’être reconduit dans un second mandat en mars 2016. L’église de la métropole lilloise est en pleine expansion et lance un nouveau projet de construction. La charge du travail local est devenue incompatible avec la charge du travail national. C’est pourquoi, à la surprise d’un grand Nombre, Daniel Pottier a présenté sa démission. Après avoir été sollicité, après avoir réfléchi, prié, partagé cela avec les pasteurs de ma région,  j’ai proposé ma candidature au bureau national qui l’a accepté. Il ne restait plus qu’au congrès de s’exprimer.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours au sein des ADD ?

Natif des Hauts de France, c’est dans l’agglomération Lilloise, à Wasquehal, que j’ai fait mes premières armes en 1985, puis dès 1er Janvier 1992 à Evreux en Normandie,à Dieppe en août 1997, et depuis 2005, au Havre.

J’ai été secrétaire de ma région pastorale en 2001, président de région en 2008,vice président de France-Nord de mars 2014, et mon mandat vient de se terminer.

Vous avez donc, une  longue expérience et une bonne connaissance du mouvement. En quoi consisteront vos nouvelles fonctions ?

Etre un lien entre les différents pôles d’activité des  ADD, et, avec le président de l’UNADF, représenter les assemblées de Dieu de France

Quelle est votre vision pour votre mandat de président , Qu’aimeriez vous voir se réaliser ?

Fédérer les forces vives de notre mouvement. Depuis une année, a été mise en place la vision M²  (mouvement de multiplication, vision-m2.fr). Il ne s’agit pas de tout créer, mais d’optimiser ce qui existe et qui marche. En mettant à la portée du plus grand nombre des ressources pour la prière, l’évangélisation, la formation, l’enseignement, nous chercherons à multiplier les églises, les disciples, les ouvriers et le nombre de chrétiens dans notre pays !

La FNADF regroupe les 10 pôles d’action des ADD. Ceux ci sont animés par 14 départements bien connus des membres des ADD (AM, AEP, AJEF, Aksios, DM2A, Entraide Pastorale, EvAndis, Femmes Chrétiennes En Marche, ITB, Mission Intérieure Nord et Sud,  Solidarité Evangélique, Union des ACTES, Viens et Vois) Quelle est votre vision pour ces départements ?

Nous avons un outil exceptionnel : des hommes et des femmes de Dieu compétents, consacrés…

Ma vision: apprendre à travailler ensemble , mutualiser ce qui peut l’être… avec un seul objectif:faire connaître le message de Jésus-Christ!

Quelle est a-priori la plus grosse difficulté que vous risquez de rencontrer ?

Vous ne m’avez pas donné de joker, alors je vous réponds… nous sommes français, individualistes et pas (toujours) disciplinés…

Un mot sur vous ? (famille, loisirs)

Sylvette, l’épouse que Dieu m’a donnée, 4 enfants mariés, 7 petits enfants… merci Seigneur, une famille unie.  Nos loisirs:…. faire de longues balades ensemble(malheureusement trop rarement, faute de temps)

Un mot pour les internautes

Je voudrais citer les paroles de Paul : priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître  hardiment et librement le mystère de l’évangile… et que j’en parle avec assurance. Ephésiens 6/19.

Merci. Nous vous adressons tous nos vœux de succès dans vos nouvelles fonctions !

Réagissez à cet article :

 

Un intérêt croissant pour les Congrès nationaux

Par Christian BLANC

Président de l’UNADF

Chaque année, au printemps, les pasteurs des Assemblées de Dieu, accompagnés de leurs épouses pour certains d’entre eux, se réunissent en congrès national. C’est un temps fort de la vie de notre mouvement évangélique, consacré à l’écoute de la Parole divine mais aussi aux diverses Assemblées Générales des départements.

Cette année, les inscriptions ont dépassé la barre des six cents. Nous y voyons là comme un signal encourageant de l’intérêt, toujours plus grand, qui est porté à la marche et aux progrès de notre union d’églises

Le prédicateur Don CORBIN a su transmettre avec simplicité et humilité une parole que beaucoup ont qualifiée de prophétique sur le thème : NOTRE MISSION.

Il ressort de ce congrès :

– une volonté manifeste de développer la vision M² d’implantations d’églises sur tout le territoire avec les pasteurs Yann ANTOINE et René DELATTRE

Mise en place de statistiques : Attendues des services de l’Etat et d’autres organismes,  elles sont aussi un outil de travail indispensable. Elles permettront de mesurer l’évolution du nombre des églises, des pasteurs en activité et en formation, le nombre de membres dans nos Assemblées.

– Ouverture du chantier de la formation  des pasteurs et mise en place d’un forum des formateurs, prévu en juin 2017. Des textes seront préparés en vue d’une validation au congrès 2018.

Un travail de réflexion sur les régions est en cours : leur rôle et leur responsabilité.

– Une enquête a été menée  sur l’équité des rémunérations des pasteurs, suite au congrès de Montluçon 2013. Elle devra déboucher sur des réflexions en région.

– Un congrès élargi : Une réflexion est en cours en vue de l’organisation d’une grande fête nationale de l’évangile

Le prochain congrès est prévu fin mars 2018 au centre Athanor de  Montluçon.

La diversité : le grand défi pour les ADD dans les années à venir

par Daniel Pottier

Pasteur de l’Eglise évangélique de la métropole lilloise

Ancien président de la FNADF

 

L’un des défis les plus important que nous aurons à relever dans les années à venir est sans aucun doute celui de la diversité.

N’oublions pas qu’elle est la marque de notre créateur.

J’en veux pour preuve, la variété des individus au sein d’une même espèce. Il existe plus de 12 000 espèces de fourmis, 150 000 espèces de papillons, 352 000 espèces de plantes à fleurs, et vous ne trouverez pas deux flocons de neige identiques !

Que dire de l’être humain, deux cordes vocales et pas les mêmes voix, aucun code génétique semblable à un autre…

Cette diversité, Dieu l’a également souhaitée pour l’église.

L’apôtre Paul affirme :  « C’est pourquoi les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Eglise la sagesse infiniment variée (diversifiée) de Dieu  » Ephésiens 3-10

Dieu a même voulu que l’on utilise des moyens et des formes différentes pour faire avancer le Royaume de Dieu. Ainsi Actes 13-49 nous apprend que « La parole du Seigneur se répandait dans tout le pays » littéralement : « En divers endroits et de divers moyens ».

1 Cor 12-6 ajoute qu’il y a une « diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous« .

La version Paroles Vivante dit : « Il y a bien des manières d’agir et de travailler : l’œuvre de Dieu adopte des formes très variées, et pourtant c’est le même Dieu qui exerce son action pour rendre les uns et les autres capables d’accomplir tout ce qu’ils font ».

Si notre confession de foi sera toujours notre socle commun, et s’il est important pour nous de garder ce pentecôtisme équilibré qui a toujours fait notre force, il est de notre responsabilité de rendre cette diversité présente et visible au sein de l’église en général et des ADD en particulier.

Soyons prêts à relever ensemble le défi d’une unité dans la diversité pour une meilleure complémentarité.

Réagissez à cet article

 

Le coordinateur national

Catherine et René DELATTRE

L’année 2016 a été l’année des décisions historiques pour les ADD. C’est un grand virage. En effet, les pasteurs ont voté à une large majorité la vision M², et la création d’un poste à plein temps, celui de coordinateur national. Plus de 70% des participants se sont exprimés favorablement ! C’est avec cette même unanimité que ce poste a été attribué au pasteur René Delattre. C’est la première fois en 80 ans que les Assemblées de Dieu se dotent d’un permanent pour leur fonctionnement. ce qui se pratique couramment dans la plupart des unions évangéliques n’existait pas dans le plus grand mouvement de France !

René Delattre, au Congrès de Mars 2016, vous êtes devenu le premier coordinateur national des ADD, parlez-nous de votre parcours.

Il y a exactement 40 ans, le Seigneur a changé notre vie, à Catherine, et à moi-même. Mon appel pour le ministère a été très clair et je suis pasteur depuis 35 ans.

– Nous croyons savoir que votre parcours est atypique…

Dès le début, nous nous sommes consacrés à la jeunesse, mais l’église a toujours été notre priorité.

Comment en êtes-vous arrivé à aujourd’hui ?

– Il y a une vraie logique dans mon parcours. Avoir travaillé au sein des églises, mais aussi des centres de vacances, ou d’un département national des ADD et récemment dans le cadre du CNEF, m’a rempli du désir de me consacrer pour ma famille spirituelle.

– Une longue formation, mais que viennent faire les colos au milieu de tout cela ?

Pendant 18 ans, avec Catherine, nous avons dirigé le Coteau Fleuri. L’été, il y avait une semaine « forte » où des prédicateurs étaient invités. Beaucoup d’entre eux ont révolutionné mon ministère et ma vision.

Alors, c’est une suite de rencontres et de circonstances qui vous ont amené là ?

Pas seulement. Il y a des paroles très précises, que je ne comprenais pas trop jusqu’ici, notamment le verset qui est à la base de ma conversion, (Ez 22:30 « je cherche un homme »). Aujourd’hui, je peux confirmer que ces paroles étaient inspirées par celui qui sait tout !

Il y a donc eu une direction. Comment voyez-vous vos nouvelles fonctions ?

J’habite un village de l’Aude, au milieu des vignes, et j’aime m’y promener. Une vigne est faite de 3 éléments : un cep, un sarment et un piquet pour la maintenir. Quelle est la priorité : le piquet ou les sarments ? Je pense que les choses administratives ont leur utilité dans notre mouvement, mais le plus important restera toujours la grande mission de l’église, qui est d’aller par tout le monde.

C’est beau, mais ça veut dire quoi ?

Des églises qui évangélisent, qui implantent de nouvelles églises, avec, en leur sein, des disciples authentiques, conduites par des pasteurs en bonne santé. Cela veut dire aussi travailler davantage avec les églises locales.  Cela amènera à revoir la formation des ouvriers, à considérer l’existence des différents ministères, à impliquer davantage les CA dans les grandes décisions, à avoir un solide programme national de prière et de jeûne…

M² donne envie…

Nous allons travailler pour les dix ans à venir avec des objectifs d’implantation, de formation et de mutualisation. Nous avons lancé cette année le défi mensuel de prière et la semaine nationale de prière. Les grands congrès nationaux ont évolué en permettant aux participants de se tenir davantage devant Dieu ensemble.

Vous devez être rempli de joie de ce qui vous arrive

Je suis reconnaissant. Au Seigneur, bien sûr, mais aussi à tous ceux qui m’ont accordé leur confiance. Mon côté « entreprenant » n’a pas toujours été rassurant. Je n’ai jamais cherché à être consensuel. Mais j’ai trouvé sur mon chemin des personnes et un mouvement qui m’ont permis de m’exprimer. Aujourd’hui, je suis un pasteur épanoui et heureux, sans frustration, sinon celle de n’avoir pas encore vu mon pays s’embraser pour Jésus. Je veux accomplir la tâche qui m’est confiée avec sérieux, avec humilité et avec courage.

Un dernier mot ?

Un texte qui est d’une grande actualité : 2 Chronique 7 :14 « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, — je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays ». L’Evangile est l’avenir de notre pays. Le message de Jésus, est assez puissant pour changer une nation. Il faut que l’église se lève !

Réagissez à cet article :