Vous avez le corps d’une petite vieille !

A 40 ans, la vie continue, même si vous êtes malade… Mais que faire quand le médecin vous dit qu’il n’y a pas de traitement pour ce que vous avez, quand la santé se dégrade, que le corps se déforme et que vous ne tenez plus debout.

Communiqué du CNEF suite à l’incendie d’une église évangélique à Alfortville

Alfortville : Incendie et vandalisme contre une Église évangélique

 

Le Conseil national des évangéliques de France tient à assurer la communauté de l’Église évangélique arménienne d’Alfortville et son pasteur Gilbert LÉONIAN de sa compassion et de ses prières, à la suite des dégradations successives subies par leur lieu de culte en moins d’une semaine. Dimanche 2 avril, vers 6 heures, une poubelle accolée à la façade de l’église a été mise à feu. Si l’incendie s’était propagé, il aurait pu être fatal à la famille pastorale qui dormait dans le logement de fonction situé au-dessus de l’église. Après celle de Manosque et celle de Calais en 2016, c’est la troisième Église évangélique qui est visée en quelques mois par des actes malveillants. L’enquête en cours devra déterminer les motivations de cet incendie, mais la piste criminelle est vraisemblable. Le Conseil national des évangéliques de France est particulièrement attentif aux atteintes à la liberté de culte et d’expression, parfois mises en cause dans notre pays. Le Conseil national des évangéliques de France et les Églises protestantes évangéliques de la région se tiennent à la disposition de la communauté d’Alfortville pour lui témoigner leur solidarité et la soutenir suite à ces incidents.

Les chrétiens d’Haïti remercient l’AEP et les chrétiens de France

A la suite de l’ouragan Matthieu, les responsables des ADD d’Haïti ont fait parvenir à l’AEP un courrier dans lequel ils affirment avoir été vivement touchés par la générosité des chrétiens de France. Ces dons ont pu secourir 140 familles en leur permettant de retrouver une vie quasi-normale et de reprendre leurs activités quotidiennes. Près de 40 000€ ont été envoyés au secours des haïtiens.

 

 

Rencontre avec le pasteur Daniel Perlinski, nouveau président de la FNADF

Daniel et Sylvette PERLINSKI

Lors du 90ème Congrès national, en mars dernier, un nouveau président a été élu à la tête de la Fédération nationale des Assemblées de Dieu de France. Nous l’avons rencontré pour lui poser quelques questions afin de faire sa connaissance.

Bonjour Monsieur Perlinski,

Vous êtes le nouveau président de la Fédération Nationale des ADD, la FNADF.

Comment vivez-vous cela ?

Comme un honneur, mais aussi une grande responsabilité qui m’est confiée, et pour honorer cette confiance qui m’est accordée, je compte sur la grâce de Dieu et le soutien de chacun dans la prière.

Pouvez vous nous rappeler ce qu’est la FNADF ?

C’est la structure qui rassemble les églises et les départements des Assemblées de Dieu. La Fédération Nationale des Eglises et Oeuvres des Assemblées  de Dieu de France est une association culturelle , établie selon les lois du 1er juillet 1901, qui regroupe 296 associations cultuelles, 7 associations culturelles et 16 oeuvres.

Profitons en pour rappeler aussi ce qu’est l’UNADF et qui est son président…

L’UNADF regroupe toutes les églises qui composent les ADD. L’Union Nationale des Assemblées de Dieu de France est une association cultuelle  établie selon les lois de 1905 et 1907, elle a pour but la représentation, la défense des intérêts  et de buts sociaux ou évangéliques pousuivis par ses associations adhérentes. Son président  est le pasteur Christian Blanc, qui vient d’être réélu pour un second mandat.

Cette élection est-elle une surprise pour vous, ou y avez-vous été préparé ?

Réponse de normand, oui et non.

Le pasteur Daniel Pottier venait d’être reconduit dans un second mandat en mars 2016. L’église de la métropole lilloise est en pleine expansion et lance un nouveau projet de construction. La charge du travail local est devenue incompatible avec la charge du travail national. C’est pourquoi, à la surprise d’un grand Nombre, Daniel Pottier a présenté sa démission. Après avoir été sollicité, après avoir réfléchi, prié, partagé cela avec les pasteurs de ma région,  j’ai proposé ma candidature au bureau national qui l’a accepté. Il ne restait plus qu’au congrès de s’exprimer.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours au sein des ADD ?

Natif des Hauts de France, c’est dans l’agglomération Lilloise, à Wasquehal, que j’ai fait mes premières armes en 1985, puis dès 1er Janvier 1992 à Evreux en Normandie,à Dieppe en août 1997, et depuis 2005, au Havre.

J’ai été secrétaire de ma région pastorale en 2001, président de région en 2008,vice président de France-Nord de mars 2014, et mon mandat vient de se terminer.

Vous avez donc, une  longue expérience et une bonne connaissance du mouvement. En quoi consisteront vos nouvelles fonctions ?

Etre un lien entre les différents pôles d’activité des  ADD, et, avec le président de l’UNADF, représenter les assemblées de Dieu de France

Quelle est votre vision pour votre mandat de président , Qu’aimeriez vous voir se réaliser ?

Fédérer les forces vives de notre mouvement. Depuis une année, a été mise en place la vision M²  (mouvement de multiplication, vision-m2.fr). Il ne s’agit pas de tout créer, mais d’optimiser ce qui existe et qui marche. En mettant à la portée du plus grand nombre des ressources pour la prière, l’évangélisation, la formation, l’enseignement, nous chercherons à multiplier les églises, les disciples, les ouvriers et le nombre de chrétiens dans notre pays !

La FNADF regroupe les 10 pôles d’action des ADD. Ceux ci sont animés par 14 départements bien connus des membres des ADD (AM, AEP, AJEF, Aksios, DM2A, Entraide Pastorale, EvAndis, Femmes Chrétiennes En Marche, ITB, Mission Intérieure Nord et Sud,  Solidarité Evangélique, Union des ACTES, Viens et Vois) Quelle est votre vision pour ces départements ?

Nous avons un outil exceptionnel : des hommes et des femmes de Dieu compétents, consacrés…

Ma vision: apprendre à travailler ensemble , mutualiser ce qui peut l’être… avec un seul objectif:faire connaître le message de Jésus-Christ!

Quelle est a-priori la plus grosse difficulté que vous risquez de rencontrer ?

Vous ne m’avez pas donné de joker, alors je vous réponds… nous sommes français, individualistes et pas (toujours) disciplinés…

Un mot sur vous ? (famille, loisirs)

Sylvette, l’épouse que Dieu m’a donnée, 4 enfants mariés, 7 petits enfants… merci Seigneur, une famille unie.  Nos loisirs:…. faire de longues balades ensemble(malheureusement trop rarement, faute de temps)

Un mot pour les internautes

Je voudrais citer les paroles de Paul : priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître  hardiment et librement le mystère de l’évangile… et que j’en parle avec assurance. Ephésiens 6/19.

Merci. Nous vous adressons tous nos vœux de succès dans vos nouvelles fonctions !

Réagissez à cet article :

 

Le coordinateur national

Catherine et René DELATTRE

L’année 2016 a été l’année des décisions historiques pour les ADD. C’est un grand virage. En effet, les pasteurs ont voté à une large majorité la vision M², et la création d’un poste à plein temps, celui de coordinateur national. Plus de 70% des participants se sont exprimés favorablement ! C’est avec cette même unanimité que ce poste a été attribué au pasteur René Delattre. C’est la première fois en 80 ans que les Assemblées de Dieu se dotent d’un permanent pour leur fonctionnement. ce qui se pratique couramment dans la plupart des unions évangéliques n’existait pas dans le plus grand mouvement de France !

René Delattre, au Congrès de Mars 2016, vous êtes devenu le premier coordinateur national des ADD, parlez-nous de votre parcours.

Il y a exactement 40 ans, le Seigneur a changé notre vie, à Catherine, et à moi-même. Mon appel pour le ministère a été très clair et je suis pasteur depuis 35 ans.

– Nous croyons savoir que votre parcours est atypique…

Dès le début, nous nous sommes consacrés à la jeunesse, mais l’église a toujours été notre priorité.

Comment en êtes-vous arrivé à aujourd’hui ?

– Il y a une vraie logique dans mon parcours. Avoir travaillé au sein des églises, mais aussi des centres de vacances, ou d’un département national des ADD et récemment dans le cadre du CNEF, m’a rempli du désir de me consacrer pour ma famille spirituelle.

– Une longue formation, mais que viennent faire les colos au milieu de tout cela ?

Pendant 18 ans, avec Catherine, nous avons dirigé le Coteau Fleuri. L’été, il y avait une semaine « forte » où des prédicateurs étaient invités. Beaucoup d’entre eux ont révolutionné mon ministère et ma vision.

Alors, c’est une suite de rencontres et de circonstances qui vous ont amené là ?

Pas seulement. Il y a des paroles très précises, que je ne comprenais pas trop jusqu’ici, notamment le verset qui est à la base de ma conversion, (Ez 22:30 « je cherche un homme »). Aujourd’hui, je peux confirmer que ces paroles étaient inspirées par celui qui sait tout !

Il y a donc eu une direction. Comment voyez-vous vos nouvelles fonctions ?

J’habite un village de l’Aude, au milieu des vignes, et j’aime m’y promener. Une vigne est faite de 3 éléments : un cep, un sarment et un piquet pour la maintenir. Quelle est la priorité : le piquet ou les sarments ? Je pense que les choses administratives ont leur utilité dans notre mouvement, mais le plus important restera toujours la grande mission de l’église, qui est d’aller par tout le monde.

C’est beau, mais ça veut dire quoi ?

Des églises qui évangélisent, qui implantent de nouvelles églises, avec, en leur sein, des disciples authentiques, conduites par des pasteurs en bonne santé. Cela veut dire aussi travailler davantage avec les églises locales.  Cela amènera à revoir la formation des ouvriers, à considérer l’existence des différents ministères, à impliquer davantage les CA dans les grandes décisions, à avoir un solide programme national de prière et de jeûne…

M² donne envie…

Nous allons travailler pour les dix ans à venir avec des objectifs d’implantation, de formation et de mutualisation. Nous avons lancé cette année le défi mensuel de prière et la semaine nationale de prière. Les grands congrès nationaux ont évolué en permettant aux participants de se tenir davantage devant Dieu ensemble.

Vous devez être rempli de joie de ce qui vous arrive

Je suis reconnaissant. Au Seigneur, bien sûr, mais aussi à tous ceux qui m’ont accordé leur confiance. Mon côté « entreprenant » n’a pas toujours été rassurant. Je n’ai jamais cherché à être consensuel. Mais j’ai trouvé sur mon chemin des personnes et un mouvement qui m’ont permis de m’exprimer. Aujourd’hui, je suis un pasteur épanoui et heureux, sans frustration, sinon celle de n’avoir pas encore vu mon pays s’embraser pour Jésus. Je veux accomplir la tâche qui m’est confiée avec sérieux, avec humilité et avec courage.

Un dernier mot ?

Un texte qui est d’une grande actualité : 2 Chronique 7 :14 « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, — je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays ». L’Evangile est l’avenir de notre pays. Le message de Jésus, est assez puissant pour changer une nation. Il faut que l’église se lève !

Réagissez à cet article :

600 participants attendus pour le Congrès national des ADD

Athanor signifie « le Creuset ». C’est dans le parc d’exposition du même nom, à Montluçon, que se réuniront les 600 participants du Congrès national des Assemblées de Dieu.

Ce congrès annuel sera le 90ème et il se déroulera à Montluçon pour la 9ème fois consécutive.

Au programme, les congressistes, pour la plupart des pasteurs ou des épouses de pasteurs, se pencheront sur diverses questions liées à l’ordre du jour du Congrès et passeront également du temps autour de l’écoute de la Parole de Dieu. Cette année, le thème sera « Notre mission », en rapport avec la vision M² et une perspective sur les 10 années à venir.

L’orateur invité est le pasteur Don Corbin, un ancien missionnaire et ancien directeur de la mission des ADD américaines pour l’Afrique.

Les réunions du matin seront retransmises en direct par Internet. Au programme de ce Congrès, il y aura une réunion dédiée aux épouses de pasteurs, une réunion pour accueillir les nouveaux pasteurs et l’exposition avec les stands de diverses œuvres.

Cette année, pour la première fois, une opération envers la population de Montluçon sera organisée en partenariat avec l’ADD de Montluçon et le GoBus de Perpignan.

Souhaitons qu’Athanor remplisse bien son rôle de creuset et que tous ces congressistes , très engagés pour l’évangélisation de la France, en ressortent fortifiés !

RD