Comment tout a commencé

  • Au début, il y a eu ces rassemblements de fin de siècle : OPTIMA, à Avignon, 2300 participants et ENJEU à Strasbourg, 1100 participants. Les leaders de jeunesse de l’époque ont pris conscience que quelque chose se passait chez les jeunes et qu’il fallait aller plus loin.
  • Depuis quelques années, on constatait une soif spirituelle grandissante chez les jeunes. En même temps, plusieurs leaders ressentaient le fardeau d’une dynamique nationale. Un grand sondage avait même été fait tout au début des années 90. Mais la concrétisation prendra beaucoup de temps…
  • Après quelques tâtonnements, en 2005, une équipe a accepté de relever le défi et le premier Congrès DNJ a pu voir le jour en Mai 2006.
Des réunions puissantes

  • Des centaines de jeunes ont vu leur vie basculer à DNJ. Ils se sont engagés à suivre Jésus et à devenir ses disciples. Des malades ont été guéris : maladie du sang, maux de dos, genoux, etc. Des jeunes, en prise avec des puissances occultes, ont été délivrés et leur libération a entraîné la conversion d’autres jeunes.
  • Tout le monde se souvient de cette béquille tenue en l’air par sa propriétaire pendant un temps de louange : visiblement, elle n’en avait plus besoin !
  • Les DNJistes de la première heure se rappellent encore comment le ciel est redevenu bleu pendant qu’ils priaient par rapport à une météo très inquiétante !
  • Plusieurs centaines ont été remplis du Saint-esprit, comme à la première Pentecôte. Certains ont répondu à un appel particulier et aujourd’hui ils servent Dieu dans ce qu’Il a prévu pour eux.
  • Mais DNJ ne fait pas tout. En venant en groupe, les jeunes se préparent. Et en rentrant, ils peuvent assimiler ce qu’ils ont vécu ensemble.
  • La volonté des organisateurs de DNJ est de partir de l’église locale pour revenir à l’église locale. DNj n’est qu’une parenthèse, mais une parenthèse bénie !
Les villages DNJ

  • L’idée était de renforcer le fait que DNJ, plus qu’un rassemblement de jeunesse, est un rassemblement de groupes de jeunes. Chaque église représentée devait fabriquer sa « maison » qui allait devenir un point de ralliement et un lieu d’accueil et d’animation. Des défis étaient associés : concours de la plus belle banderole, fabrication d’une boite à lettre (avec un vrai facteur), course de caisses à savon, etc. Les prix, assez conséquents, avaient pour but d’aider les groupes dans leurs projets.
  • En 2018, le village a évolué.
  • L’aspect « rassemblement de groupes de jeunes est renforcé , de même que celui des comités régionaux de jeunesse.et pour marquer la force des comités régionaux de jeunesse (réseau national) 
  • Les régions vont « s’affronter » pour remporter un prix qui les aidera financièrement dans un projet d’implantation de sa région 
  • Le village est devenu DNJ-Challenge, affrontement des régions au service de M² 😉
  • Infos sur DNJ-challenge
Les Enflammés

  • Les Enflammés, c’était non seulement la volonté de faire de DNJ une occasion de faire le bien, et aussi de réunir des artistes chrétiens.
  • 2 DVD ont été produits par DNJ. Le produit de leurs ventes a permis la création de la maison Jenifer au Pérou, et le second a subventionné des vacances à des enfants défavorisés (association Porteurs d’espoir)
  • L’idée, maintenant bien connue, était d’associer des artistes et de produire un spectacle. le titre « Les Enflammés » a été décrié. Mais s’il faisait penser à une autre action humanitaire, il voulait surtout parler du feu qui anime chaque chrétien et qui le pousse à aimer son prochain en action.
  • Un des moments les plus forts des concerts des enflammés est le chant « Persévère »  interprété par Benjamin Luiten et Georges Ellyott. Ecouter

Les bufflettes

Une amitié sincère sur fond de DNJ et de service partagé. Pendant 4 Congrès, Laure et Catherine ont assuré fidèlement tout le secrétariat. Un jour, alors qu’elles étaient toute deux frappées par l’épreuve de la maladie, elles se sont encouragées avec le Psaume 92 « Tu me donnes la force du buffle et je suis arrosé(e) d’une huile fraiche (V.11)« . C’est à partir de là que le surnom de « bufflettes » leur a été donné. Laure nous a quittés en février 2018 en laissant un formidable témoignage de courage et de consécration.

Il faudrait penser à approvisionner le compte !
  • Appel de la banque… Pourtant  un précieux trésor de guerre nécessaire pour faire toutes les réservations en vue du prochain Congrès avait été constitué… Que se passait-il ?
  • Cette journée là se passera au commissariat : des pirates informatiques nous avaient soulagé de 28 000€. Il faudra 4 mois pour les retrouver après maintes explications réitérées à la police et plusieurs courriers aux autorités bancaires…
  • Il faut dire que ce DNJ4 a été marqué par les vols en tous genres. La famille Quéré (Philippe, Laure et leurs enfants) pillés pendant leur sommeil dans leur camping-car. Jean Luc Zolesio (le trésorier) cambriolé dans sa maison… Le DNJ1 avait été marqué par plusieurs cas graves de maladie dans le staff et chez des bénévoles proches du staff… DNJ, c’est aussi une lutte et un défi de foi.
Cédric Mercier, président de l'association DNJ

C’est une nouvelle équipe, qui est aux commandes du Congrès 2018. Cela correspond aussi à une évolution du département National de Jeunesse. Avec Tony Tornatore, vice président et un staff plein de créativité et de vision, DNJ s’est étoffé avec DNJ-Formation (Coeur de Leader), et DNJ Mission. En lien avec M², la vision des ADD, DNJ encourage les jeunes à s’investir dans les projets d’implantation de nouvelles églises.

Cédric Mercier est pasteur dans l’Est de la France (Belfort) et Tony Tornatore dans les hauts de France (Amiens). Tous les deux sont dans l’équipe de DNJ depuis le début. Ils ont une vraie vision pour la jeunesse de notre pays. Cédric a co-piloté le montage du Congrès aux côtés de René Delattre en 2015, en prévision de 2018.

Tout savoir sur M², la vision des ADD

Les thèmes de DNJ
  • 2006 : Vous êtes forts ! d’après 1 Jean 2:14
  • 2009 : A toi de le vivre ! 
  • 2012 : A toi de le dire !
  • 2015 : A toi de servir !
  • 2018 : #MeVoici
Flop et Top

  • 2006 : Des navettes avaient été prévues pour amener les jeunes vers leurs hôtels. Elles ont tourné jusque 3h00 pour repartir à 5h00 ! Une vraie panique ! Flop.
  • 2009 : Lors du concert, une machine à lancer des confettis (en fait de longs rubans de papier) avait été utilisée. Mais aucune machine n’existe pour les ramasser. Le directeur du Parc des expos nous a montré lui-même la méthode en enlevant sa veste et en prenant un balai… Flop. Le bilan financier est toujours déficitaire (-30 000€) FlopFlopFlop.
  • 2012 : Un « Pôle-emploi » avait été mis en place. Il avait pour but de montrer aux jeunes comment ils pouvaient mettre leurs talents au service de Dieu. Mais il n’y avait pas de débouché et la zone de rencontre avec les « employeurs » était mal située. Flop.
  • 2015 : Orléans. La queue pour atteindre la zone repas. Flop. La zone buvette mal située. Flop.

  • 2006 : Le village a dépassé les prévisions. Top. 4200 jeunes au concert des Enflammés. Top. DNJ : on l’a fait ! TopTopTop.
  • 2009 : Bond en avant sur la qualité des réunions plénières. Top. Progression du nombre des participants (3200 vs 2700) Top.
  • 2012 : Réunions, organisation : DNJ est au point. Top. Bilan financier positif ! TopTopTop. DNJ continue de grandir, Valence est devenu trop petit, il va falloir partir…
  • 2015 : Le transfert sur Orléans est réussi : nous avons une équipe qui a du savoir faire ! Top. La course des caisses à savon. Top. Le défilé des groupes de jeunes. Top. Le podium en plein air. Top. La soirée de prière « Me voici ». TopTopTop.
  • Tous les DNJ : les jeunes (rapport des gérants d’hôtels, des organismes de sécurité, des directeurs des structures). TopTopTop.
  • 2018 #MeVoici. TopTopTopTopTopTop !
L'exposition

  • DNJ, c’est aussi des stands. Une occasion pour les jeunes de découvrir les départements des ADD et aussi un peu de tout ce qui est proposé dans le monde évangélique. Quoi de mieux pour élargir sa vision de l’oeuvre de dieu et d’ouvrir ses horizons ?
  • Merci à tous les exposants pour leur disponibilité auprès des jeunes !

Aujourd’hui, on en rit (6)

  • « C’est quoi ton truc ? Tu as l’air tout seul ! »  Réflexion d’une jeune alors que je venais d’annoncer le projet DNJ dans un fameux rassemblement de jeunesse de l’époque…

 

 

Aujourd’hui, on en rit (1)

  • « Il nous faudrait de l’eau » « Oui, nous en avons, quelle quantité voulez-vous ? » « 2 palettes ! » « Pour quand ? » « Demain matin » Nous avions réalisé la veille au soir que nous n’avions pas pensé à l’eau pour les repas !

Aujourd’hui, on en rit (2)

  • « Tu n’aurais pas vu Rebecca ? » Question posée par une participante à la fin de la réunion. Il y avait 3500 jeunes…

Aujourd’hui, on en rit (3)

  • « Monsieur le préfet, je vais rentrer, tout a l’air calme et l’ambiance est bon enfant, pas de drogue, pas d’alcool ! » « Très bien, alors restez sur place jusque la fin du concert » Alerté par le nombre des participants au concert des Enflammés (4200), le préfet avait demandé au lieutenant de quitter un tranquille repas de famille…

Aujourd’hui, on en rit (5)

  • « Énorme, énorme, c’est énorme » C’est ce que n’arrêtait pas dire un membre du staff en regardant la salle se remplir…

Aujourd’hui, on en rit (4) (henri 4, bof)

  • A Lognes, au CEIA, en 2005, DNJ a tenu son premier stand : les flyers étaient réalisés avec une imprimante !

Aujourd’hui, on en rit (7)

En 2006, pour aider les jeunes à fabriquer leur « maison », on avait mis à leur disposition une caisse avec du papier crépon, des ciseaux et du ruban adhésif « au cas où »… Ils sont arrivés avec leur matériel : perceuse, marteaux, clous, vis, panneaux de bois. 90 maisons plus belles les unes que les autres en tout !

Aujourd’hui, on en rit (8)

La Banque : »Votre compte est vide : il faudrait penser à l’approvisionner ! » DNJ :  « Comment ça ? C’est impossible » La Banque : « J’ai fait le virement que vous m’avez indiqué » DNJ : « Mais je ne vous ai jamais rien demandé !!! Je veux voir le directeur ! » La Banque : « Je vous prépare un rendez-vous, ce sera pour dans deux semaines; » DNJ :  « Vous ne m’avez pas bien compris : dites au directeur que je suis dans son bureau dans 1/4 d’heure ! rendez vous ou pas ! » Un peu plus tard… Le directeur : « des pirates ont prélevé 28 000€ sur votre compte » DNJ : « Mais c’est votre banque qui leur a passé l’ordre…  vous pensez que j’ai une chance de les récupérer ? » Le directeur : « Je n’en sais strictement rien… »

Les teasers

Les news des ADD

La fête de l’Évangile 2019

DNJ 2018 : le site